Memoria Mediterranea

Lazhar Chaieb (2019)

Partager :

Lazhar Chaieb avait 33 ans lorsqu’il est parti de Sfax le 6 octobre 2019 à bord d’une embarcation chargée de dizaines de personnes. Avant de tomber malade, il travaillait dans un restaurant du quartier situé à la périphérie de Sfax, où il a toujours vécu avec sa famille. Après le rejet de sa demande de visa, elle a néanmoins décidé de partir pour l’Europe, affrontant les dangers de la frontière maritime pour se faire soigner.

En fait, Lazhar Chaieb souffrait d’une forme avancée de cancer qui l’avait rendu invalide, incapable de travailler et de subvenir aux besoins de sa famille. Il avait besoin de soins spécialisés qu’il ne pouvait pas recevoir en Tunisie. Lazhar rêvait d’Europe pour se refaire une santé. Il avait décidé de partir pour sauver sa vie et le bien-être de sa famille. Mais la principale raison pour laquelle Lazhar a pris la mer est Beya, sa fille de 3 ans. Lazhar a cependant perdu la vie dans un naufrage dans la nuit du 6 au 7 octobre 2019, dans les eaux de Lampedusa, près de l’île du Lapin. Trois autres compagnons de route sont morts avec lui : Feker Hmidi, Ben Amor Rabia, Ben Mohamed Talal.

En décembre 2019, les mères des quatre jeunes hommes ont été invitées au parquet d’Agrigente pour compléter les procédures d’identification de leurs enfants présumés40. Malheureusement, les corps de deux d’entre eux, Lazhar et Feker, n’ont pas pu être retirés de la mer en raison des mauvaises conditions météorologiques et il n’a donc pas été possible de procéder à des tests ADN. Les mères des deux jeunes hommes n’ont pu reconnaître et identifier leurs fils qu’à travers les images d’une vidéo tournée par les plongeurs des garde-côtes, sans jamais pouvoir revoir leurs corps.

A la demande de la famille de Lazhar, pour les besoins de l’héritage familial, par l’intermédiaire de l’avocat Leonardo Marino pour Borderline Sicilia et le parquet d’Agrigente, nous avons réussi à obtenir de la mère de Lazhar, Gamra, le procès-verbal de l’interrogatoire dans lequel il est indiqué que le corps de Lazhar a été identifié parmi ceux qui n’ont pas été récupérés et qu’il a donc été abandonné en mer. Les corps de Ben Amor Rabia et Ben Mohamed Talal ont été rapatriés et enterrés à Sfax.

Avec sa mère Gamra, nous avons organisé des événements commémoratifs à Lampedusa (2021) et en Tunisie (2022) en mémoire du jeune homme dont le corps a été abandonné dans les eaux de la Méditerranée.

Articles récents :

Retour en haut